Nike Air Force 1 Custom

Air Force one Custom

Nike a créé de nombreux modèles de baskets tout au long de son histoire. Son expertise a permis au monde de profiter de sneakers mémorables. Parmi elles, la Nike Air Force 1 est définitivement la plus marquante.

L’histoire de la mythique Nike Air Force 1

 Une longue conception

 Tout commence en 1979 lorsque l’équipe de designers de Footwear Nike cherche à intégrer l’unité Air-Sole dans un modèle de chaussure de basketball. Le designer Bruce Kilgore atteint cet objectif 3 ans plus tard, en 1982. Le premier modèle Nike Air Force 1 est né. On dit qu’il se serait même inspiré de la cathédrale Notre-Dame de Paris, cocorico !

Pour la première fois, il intègre un système d’amorti. C’est surtout la 1ère chaussure de basketball à avoir la technologie Nike Air au sein de la semelle intermédiaire, en dessous du talon. Elle est dissimulée, à la différence du modèle Air Max, connu pour sa bulle visible.

La basket originale est montante et possède un design plutôt sobre. Une tige en cuir, parcourue par la fameuse virgule du logo, surmonte la semelle assez épaisse.


Ce modèle est de couleur blanche, seuls le dessous de la semelle extérieure, la sangle (pour les coupes mid et high) et le Swoosh étaient alors en gris. L’avant de l’empeigne, partie supérieure se situant juste avant la pointe, possède des perforations.

Bruce Kilgore lui donne alors le nom de l’avion du président des Etats-Unis, le Air Force One. Avec elle les joueurs de basketball sont censés bondir très haut pour dunker et aller chercher des rebonds.

 

Un succès immédiat stoppé...

Le modèle Air Force 1 prend le nom d’un avion pour faire référence aux hauteurs que les basketteurs atteignent. On le sait la relation entre Nike et le basket est très étroite. Au début des années 1980, la marque n’est alors que challenger sur ce marché. Pour le lancement de cette sneaker, la marque américaine a voulu frapper fort.

Elle a ainsi fait appel à 6 stars de la NBA : Moses Malone, Jamaal Wilkes, Michael Cooper, Bobby Jones, Calvin Natt et Mychal Thompson dans une campagne de communication appelée Force. Sur l’affiche, on peut voir les 6 basketteurs, en tenue de pilote blanche, sur un tarmac avec un avion en arrière plan, mais surtout les sneakers aux pieds.



Avec un nom pareil et une communication rondement menée, la Air Force 1 est bien placée pour tutoyer les sommets. En 1982, la sneaker rencontre un succès immédiat. La stabilité de la paire est assurée par les points de pivots circulaires répartis sous la semelle extérieure.

La sneaker était alors très populaire dans les quartier défavorisés des métropoles américaines de la côte Est : Baltimore, Harlem à New York ou Philadelphie. Cela s’est renforcé avec le titre NBA remporté par les Philadelphie Sixers de Moses Malone en 1983.

A cette période, Nike suit sa politique de renouvellement régulier de ses produits. C’est donc en 1984 que la commercialisation de la Air Force 1 s’arrête. Aujourd’hui, cela peut te paraitre surprenant, mais c’est bien ce qui est arrivé.

 

… relancé par « The Three Amigos »

Mais le succès était trop fort. Les gens voulaient ce modèle. L’attrait pour la AF1 ne faiblissait pas. Les jeunes des mêmes quartiers populaires des villes précédentes ne voulaient rien d’autre aux pieds pour jouer au basket. Sur les playgrounds, la star n’est pas le jeune joueur, mais la Air Force 1.

Face à cet engouement, Paul Blinken, responsable de Cinderella Shoes et Harold Rudo, qui s’occupe de la boutique Charley Rudo’s Sports vont pousser pour relancer la sneaker. Les deux gérants de boutique sneakers, se rendent alors au siège de Nike. Ils veulent tout simplement relancer la production d’Air Force 1.

Après une longue période de négociation s’achevant en 1986, la firme céda. Deux nouveaux coloris, blanc/bleu et blanc/marron seront créés si les hommes font une commande de 1200 paires. Charley Rudo’s Sports va en prendre 950 quand Cinderella Shoes en prendra 250. Il s’agit alors de l’une des 1ères collaborations entre des magasins de sport et un équipementier sportif.

Ce stock s’est très rapidement écoulé, Rudo en vendant 100 dès le 1er jour. C’est ainsi que les 2 hommes repartirent chez Nike pour négocier un drop d’un nouveau coloris chaque mois. Mais le géant américain veut désormais une commande de 1800 paires. Greg Vaughn, responsable du magasin The Downtown Locker Room, rejoint alors les 2 autres distributeurs pour former un trio, que l’on surnomme « The Three Amigos ».

Ce drop a été le moment de transition pour la paire de sneaker Air Force 1. Elle n’est plus simplement une chaussure présente sur les terrains de basket, elle se propage dans les rues, pour ne plus jamais les quitter.

 

Une icône de la culture streetwear et du hip-hop

Au début des années 1990, dans le quartier d’Harlem, son style plait tellement que la sneaker devient une icône. En référence aux populations du quartier nord de New York, on l’appelle même « Uptown ».

A la même époque, le mouvement musical hip-hop est en plein boom lui aussi. Les stars de ce mouvement la portent et contribuent à la croissante popularité de l’AF1. Jay-Z, Damon Dash ou Nelly l’ont en permanence aux pieds. Ce dernier aime tellement le modèle de la sneaker qu’il lui dédiera une chanson avec son groupe des St. Lunatics. Le titre « Air Force Ones », sorti en 2002, se classa 1er des charts aux Etats-Unis durant plusieurs mois.

 


L’influence de la culture underground londonienne
 

La Air Force 1 est et restera liée à la culture streetwear et les Three Amigos de Baltimore. Mais une page de son histoire va également s’écrire sur notre continent européen.

A Londres, la culture underground fait son bout de chemin. A la fin des années 1990, les londoniens font de l’AF1 un symbole de ce mouvement. Elle accompagne le développement du grime et des différents courants musicaux naissants. Les couleurs blanches et noires monochromes lacées en croix du bas vers le haut sont les sneakers ayant le plus de succès.

Dans la capitale anglaise, au début des années 2000, le magasin sportif JD Sports, revendeur du modèle depuis 1989, obtient de Nike les 1ères éditions limitées destinées au Royaume-Uni. Pour célébrer ce développement, en 2003, l’entreprise américaine offre une version signature, sous 2 déclinaisons. Baptisée Carnival, elle s’inspire du carnaval de Nothing Hill.

La même année, comme aux US, Dizzee Rascal lui dédiera sa chanson « Fix up, Look sharp ».

 

30 ans après, la Air Force 1 est toujours là 

Depuis 30 ans, la sneaker de Bruce Kilgore s’est déclinée en 2000 versions différentes pour plus de 20 millions d’exemplaires vendus à travers le monde. Plutôt pas mal pour un modèle qui était à l’origine destiné à n’être commercialisé que seulement 2 ans. Pour ses différents anniversaires, Nike avait marqué le coup.

En 2007, pour ses 25 ans, l’Air Force 1 avait pris un coup de jeune avec une imitation de celle de 1982. Des joueurs NBA y sont une nouvelle fois à l’affiche. On y voit ainsi Kobe Bryant, Lebron James, Tony Parker, Rasheed Wallace, Steve Nash, Paul Pierce et d’autres.

Après avoir débuté son arrivée sur les terrains de baskets, l’Air Force 1 n’est désormais plus utilisée. Sur les parquets de NBA, Rasheed Wallace, champion NBA en 2004 avec les Detroit Pistons, sera le dernier à les porter.

Pour le 30ème anniversaire en 2012, Nike a fait évoluer l’AF1. La nouvelle semelle Lunarlon, développée en interne, s’invite désormais sur la basket. Cela permet ainsi d’avoir un meilleur amorti. Pour l’occasion, les sneakers sont renommées Lunar Force 1. Une version haute sortie durant l’hiver se nomme quant à elle la Lunar Force 1 Duckboot.

 

Les Air Force 1 custom

La customisation des AF1 est ancienne. Elle vient des jeunes qui, rappelez-vous, ne voulaient pas jouer au basket avec une autre paire que celle de Nike.

Ils ont alors utilisé les vieilles paires qu’ils avaient en leur possession, les ont nettoyés puis les ont personnalisés à leurs goûts. La vague de la customisation était lancée. Et elle ne s’est jamais arrêtée.

 

Les modèles iconiques de Nike

Les nombreux artistes qui travaillent sur la Air Force 1 custom s’inspirent parmi les modèles que l’équipementier propose lui-même. Quelques modèles récents ont notamment marqué le monde des sneakers.

Air Force 1 x OFF WHITE


Le créateur Virgil Abloh et sa marque OFF WHITE sont reconnus pour leur travail. En novembre 2017, le drop « The Ten » dévoile un nouveau modèle d’AF1. Les sneakers se composent d’une semelle translucide, avec le nom AIR, et un upper en toile et mailles. Une réussite.

AF1 x CDG x Supreme


On poursuit par une collaboration unique. En novembre 2018, Comme Des Garçons (CDG) et Supreme s’associent une nouvelle fois à Nike pour revisiter la Air Force 1 low. Elle se nomme « Split Swoosh », nom qui vient de la virgule coupée en deux, sur un cuir box noir et blanc.

Swoosh Pack


Pour finir le Swoosh Pack, sorti en février 2018. Ici, on prend simplement le modèle basique blanc de l’AF1 puis on permet d’interchanger ou superposer le Swoosh. Le velcro et les 6 couleurs (blanc, noir, bleu, violet, jaune, rouge) permettent finalement de customiser la sneaker comme on le souhaite.

 

Nike by You

Afin de permettre à chacun de pouvoir customiser sa paire de sneakers, la firme nord-américaine a lancé Nike by You. C’est une option disponible sur le site même de la marque à la virgule qui permet de personnaliser la Air Force 1 selon ses envies. De quoi pouvoir contenter ceux qui ne souhaitent que peu de modifications.

 

Exemple de custom

Cette option proposée par Nike ne suffit pas à certains. Depuis leurs sorties, on customise ce modèle pour créer une sneaker qui nous ressemble. Des créateurs sont notamment connus et réputés sur les réseaux sociaux pour leurs travaux.

Pour commencer, on enfile sa paire de Air Force 1 et on se rend sur un terrain de football. Le monde des sneakers tend de plus en plus à s’inspirer du monde footballistique pour créer des designs. Un modèle custom n’a pas attendu.

Le retailer SBTG a dévoilé, lors d’une tournée des joueurs du PSG en Asie en 2018, un modèle aux couleurs du club de la capitale. La base de la basket est blanche, une couleur qui a fait sa renommée. Sur la Toe Box, le bleu et le rouge s’accompagnent d’une fleur de lys. Le logo Swoosh a lui été aussi retravaillé afin de rappeler les couleurs du club, vainqueur d’une Coupe d’Europe (des vainqueurs de Coupe) en 1996.


Ce drop s’accompagne d’une planche de skate aux couleurs du PSG. Un petit plus sympa.

Sur Instagram, l’artiste Joshua Vides est reconnu pour son travail du noir et blanc, et sa capacité à donner un aspect de BD aux sneakers. L’AF1 n’a pas échappé à ses talents. Surfant sur la collaboration OFF WHITE x Nike, il a dévoilé une Air Force 1 custom où toutes les coutures de la paire originale ont été retravaillés. Le contraste est parfaitement géré entre la base blanche, les contours en noir ainsi que les petites touches d’orange, habilement distribuées. Ce concept donne une réalisation bluffante.

Et puis finalement, pourquoi ne pas regarder les customs que nous proposons sur Tenshi ? Notre patte graphique permet de créer des Air Force 1 avec un cachet unique.

De plus, il y en a pour tous les goûts. Tu aimes les séries ? Les AF1 custom « Pigalle» ou « Bob l’éponge » seront pour toi. Tu préfères les designs plus sobres ? Le choix est varié. Et pour ceux qui aiment nos modèles Reflektiv, des Air Force 1 custom sont même disponibles.

Alors n’hésite pas  !