Streetwear : Culture ou simple effet de mode ?

mars 25, 2019 8 minutes de lecture

Streetwear : Culture ou simple effet de mode ?

Depuis quelques années, le look streetwear s’est imposé dans la culture populaire. Mais finalement, cette montée en puissance est-elle un effet de mode qui va s’estomper avec le temps ? Ou alors, cela est-il le signe de la présence d’une certaine culture ? Nous te proposons de le découvrir dans cet article.

 

Qu’est-ce que le streetwear ?

Au sein de la mode moderne, on trouve le terme streetwear. Mais qu’est-ce que cela représente ? Ce nom fait référence à un style qui tire ses origines directement de la rue. On dit finalement de lui qu’il s’agit de la mode de rue.

Le streetwear puise ses origines dans la culture californienne et dans celle du skate, dans les années 1980. Il est fortement associé au monde hip-hop qui se développait en parallèle du streetwear. On trouve également des éléments de la haute-couture. Mais ceux-ci sont plutôt une inspiration pour les créateurs.

Si cela était quelque chose de très local au début, le streetwear est devenu aujourd’hui un phénomène et un business mondial qui rapporte des millions de dollars. L’industrie produit des sneakers, t-shirts et autres vêtements streetwear, comme des hoodies, à des bas prix, sans pour autant négliger la qualité et avoir un beau design.

Le streetwear vise une cible et une audience jeune. La majorité des personnes qui portent la mode streetwear au début ont moins de 25 ans. Et cette audience est également masculine. En effet, les hommes dominaient la mode streetwear lorsqu’elle est arrivée. Les produits étaient conçus et faits par des hommes et pour des hommes. La gente masculine s’occupait également du design. A l’époque, le style des produits n’est pas très développé. On considère que cela était une sorte « d’antidote » aux looks compliqués qui étaient à la mode à l’époque.

Le streetwear est donc un style qui pioche dans plusieurs cultures de la rue. Au monde hip-hop et celui du skate, on trouvait aussi celui du surf. Aujourd’hui le style est toujours porté, pour la même raison que lorsqu’il est apparu sur nos épaules, le côté cool. Si on demande à quelqu’un de dire pourquoi il porte une marque de streetwear, il va affirmer que cela est cool. C’est peut-être ton cas d’ailleurs ?

style streetwear tenshi

Si les jeunes des quartiers populaires portaient pendant un moment des vêtements issus de milieux bourgeois, le streetwear s’est vite retrouvé dans leur vestiaire. Il fut un temps où les jeunes s’habillaient en polo Ralph Lauren, ou en Lacosteen France. Ce genre de marque n’hésite désormais plus à s’associer avec des entreprises du milieu streetwear pour des collaborations.

Pendant un moment, c’est le look streetwear qui était plébiscité. On le voyait dans les quartiers pauvres de Californie ou encore ceux de Brooklyn à New York. Ce n’est donc pas étonnant de voir que le streetwear puise ses origines ici.

 

Les origines du streetwear

La manière exacte dont est né le streetwear est actuellement discutée. Il est difficile de le savoir puisqu’à sa naissance, de nombreux mouvements et artistes étaient en train de naitre et de se développer. Cependant, on pense que cette mode est née à la fin des années 1970. Durant cette période, plusieurs autres mouvements sont nés, il ne serait donc pas étonnant que les origines du streetwear en fassent partie. Le punk rock et le hip-hop tirent finalement leurs origines à ce moment.

Les marques de streetwear de la fin des années 1970 et des années 1980 ont d’ailleurs emprunté certaines choses, comme l’aspect DIY des cultures punk, heavy-metal ou encore new wave. DIY est un acronyme qui signifie « Do It Yourself », c’est-à-dire « faites le vous-même ». De nombreux surfeurs et skateurs ont aimé cette approche et ont commencé à faire des produits sympas. Ils réalisaient leurs propres planches et leurs propres designs, ce qui leur permettaient d’avoir un look unique.

Celui qui a énormément contribué au t-shirt DIY est le créateur de planches de surf Shawn Stussy. Il a commencé à vendre des t-shirts imprimés avec la même signature de marque qu’il avait placée sur sa planche. Et cela a fonctionné. Ses planches de surf et ses t-shirts personnalisés ne faisaient que gagner en popularité et Stussy devenait une icône populaire. L’un des autres pionniers est James Jebbia. Tu le connais sans doute, c’est le fondateur de la marque Supreme. Celle-ci est intimement liée au monde du skate. Le monde du surf a eu Stussy pour avoir des looks de qualité, Jebbia s’en est chargé pour le skate.


L’entreprise de Stussy a donc été un tremplin pour le monde streetwear. Cela lui a permis de gagner en popularité et attiser la curiosité. On dit d’ailleurs que le créateur a réussi le tour de force de créer des t-shirts basés sur la culture et les sous-cultures de Californie du Sud. Mais il a surtout réussi à imiter la sensation d’un produit limité et exclusif, comme cela est le cas avec une marque de luxe haut de gamme.

Il ne faut pas non oublier l’influence qu’a eu le style punk rock sur la mode streetwear. Celle-ci faisait écho au style un style rugueux et anti-culture de l’époque. Si le streetwear a pu être un tel succès, c’est grâce au fait qu’il a été contre la culture qui était en place à l’époque.

 

Comment porter le look streetwear ?

Afin de bien porter le style streetwear, il convient d’avoir dans sa garde-robe quelques indispensables.

On commence avec le sweatshirt

Le hoodie, ce sweat avec capuche, est intimement lié à la culture streetwear. Lorsque tu portes ce type de vêtement, il faut privilégier la sobriété, en misant sur des couleurs unies. Tu peux faire le choix de porter un zip au milieu afin de le garder ouvert. Cela est très pratique lorsque tu as un t-shirt en dessous à mettre en valeur. De plus, il faut éviter les impressions trop imposantes sur le hoodie. La plupart du temps, garde le zip fermé jusqu’en haut. Ne mets pas la capuche à chaque instant, au risque de passer pour un voyou.

 Le hoodie, ce sweat avec capuche

Les sneakers sont l’indispensable d’une tenue streetwear maitrisée

Ces baskets sont encore une fois indissociables de l’histoire de ce mouvement. Certains les adorent tellement qu’ils vont jusqu’à les collectionner. En termes de sneakers, l’offre est large et très diversifiée. Si tu ne veux pas prendre de risque au début, privilégie les plus grandes marques. Celles-ci font des paires de très bonne qualité, et à des prix abordables.

Chez Nike, on retient 3 modèles. Le premier est l’incontournable Air Force 1. En version basse et de couleur blanche, c’est un essentiel à avoir aux pieds. Les Nike Blazer vont quant à elle s’adapter à tout type de pantalons alors que la bulle d’air des Air Max séduit aussi. La catalogue Vans est lui inépuisable. Lié au monde du skate, nous te conseillons le modèle Era. C’est celui qui peut se marier avec un jean ou un short. De plus il est disponible dans une multitude de coloris.

l’incontournable Air Force 1

Pour les sneakers, quel que soit ton choix, il suffit d'avoir un style qui te plait, les modèles trop flashy et trop gros ne sont pas un problème dans le streetwear, il ne faut pas avoir peur d'oser ! Le but est que ces chaussures se fondent dans ta tenue et et expriment ta personnalité.

Le dernier accessoire d’un look streetwear est la casquette

Si elle sert à te protéger du soleil, elle peut aussi être la touche en plus de ta tenue. La casquette à visière plate a notamment été rendue populaire par Jay-Z, en portant celle des Yankees de New-York. Tu peux choisir le modèle Snapback si tu préfères pouvoir la régler. Enfin, le choix d’un look streetwear élégant devra se faire avec la casquette 5-Panel. Sa forme et sa fabrication lui donnent d’ailleurs un grand succès.

 La casquette streetwear dont raffole Jay-Z

L’évolution actuelle du style streetwear

Progressivement le look streetwear s’est étendu et n’est pas resté que les vêtements portés par la rue. Son style casual et cool a séduit de nombreuses personnes et aujourd’hui, on voit beaucoup de gens porter des habits streetwear.

Il faut aussi noter le rôle du designer Dapper Dan. Celui-ci a permis au streetwear de s’élever et de ne plus être seulement porté par de jeunes de quartiers ainsi que de surfeurs ou skateurs. C’est grâce à lui que le look streetwear a peu à peu gagné le domaine du hip-hop, avec des artistes adoptant le look lors de leurs clips. Auparavant, ceux-ci portaient des habits de marques et étaient sponsorisés par des marques de luxe.

 Dapper Dan

En combinant l’importance qu’ont pris le rap et le hip-hop, et un style qui se développe, le streetwear a donc connu une évolution fulgurante. Tous les artistes, ou presque, de ce genre musical s’habillent avec un style streetwear. Si à ses débuts le look était masculin et quasi-exclusivement orienté vers les hommes, ce n’est plus le cas aujourd’hui. On voit de plus en plus de femmes porter des vêtements à l’allure streetwear. En revanche, ce qui n’a pas changé depuis sa création, c’est que c’est un style de vêtements porté majoritairement par des jeunes.

Désormais, le streetwear est un genre respecté. On l’associe aisément avec les autres styles, ce qui permet de se constituer des looks uniques. Les marques de luxe haut de gamme s’associent désormais avec des entreprises streetwear dans le cas de collaboration. C’est le cas de Louis Vuitton et de Supreme, qu’on a vu proposer des casquettes, des sacs et objets en tout genre.

En France, Lacoste a longtemps voulu se décrocher de l’image qu’elle avait car la marque était portée par la rue. Cependant, le croco n’a aujourd’hui plus peur d’être dans les banlieues. Sa collection capsule avec Supreme fait d’ailleurs la part belle aux bananes et survêtements de grande qualité.


Les créateurs sont d’ailleurs à la tête de ces collaborations entre luxe et streetwear. Quand ils ne sont pas à la tête de labels dans les maisons de luxe, ils proposent des looks par eux-mêmes. On note par exemple Virgil Abloh qui a lancé sa marqué Off-White, Heron Preston pour la marque du même nom ou encore Shayne Oliver avec Hood By Air. La mode streetwear ne fait que grandir.

 

Plus qu’un produit, une vraie culture

Réduire le streetwear à quelques produits serait trop simple. Non, le streetwear ne se limite pas à un effet de mode. Depuis quelques décennies, le look a fait son trou dans la culture populaire. Mais s’il a pu le faire, c’est parce qu’il s’appuie sur des bases solides.

Lié au domaine du skate et du surf, ce mouvement est aussi lié à celui des graffitis. On ne te parle pas là de vulgaires tags réalisés à la va vite, mais d’un véritable art de rue, proposant de magnifiques dessins. Les jeunes qui réalisent cela s’habillent en streetwear. Et cela persiste encore aujourd’hui, preuve d’un véritable mode de vie.

La musique a aussi permis l’apparition d’un véritable culte au streetwear. Sans le mouvement rap et hip-hop, est ce que la mode en serait au même point ? Rien n’est moins sûr. Le streetwear correspond à une vraie culture puisque les artistes de ce genre aujourd’hui s’habillent tous de cette façon. Les skateurs et surfeurs d’aujourd’hui ont tous une tenue streetwear adaptés aux codes de leur sport.

La mode streetwear peut finalement correspondre à une sorte d’identification. Si une personne est du milieu du skate, il va forcément s’habiller de la bonne manière. C’est donc aussi une façon de s’identifier à un certain groupe social. On peut aussi remarquer le fait que cela soit quelque chose d’important chez les gens puisque certains collectionnent des objets streetwear, que ce soient casquettes ou sneakers.

Enfin, la culture streetwear se voit par le nombre de produits qui sont proposés. Aujourd’hui, une très grande variété de vêtements et d’accessoires sont disponibles dans un look streetwear. Cette façon de s’habiller a encore de beaux jours devant elle, les partenariats avec les maisons de luxe en sont la preuve. Le streetwear va rester dans la culture populaire encore quelques années, et qui sait, pour toujours ?

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.